L comme liberté

Laïcité = (laos= peuple uni) unité d’une population considérée comme un tout indivisible, puis par extension principe républicain considérant toutes les croyances religieuses comme devant également être absentes de l’espace public pour demeurer une conviction intime (# cléricalisme). Le  laïc est donc l’homme du peuple qui n’impose pas ce qu’il croit aux autres. Ainsi, dans un état laïc, nulle conviction spirituelle ou religieuse ne doit jouir d’une reconnaissance spécifique ni d’avantages matériels ou symboliques. Cela permet d’interdire qu’une confession particulière devienne une norme publique, en réaction au cléricalisme, selon lequel la foi doit avoir un rôle directeur dans les affaires politiques. L’idéal laïque n’entre donc pas en contradiction avec les pratiques religieuses, mais avec leur volonté d’emprise sur la vie politique (leur dérive cléricale). Il ne s’agit pas de les interdire mais de les permettre toutes, sachant que l’opinion spirituelle de chacun reste une affaire privée et ne prétend pas régenter la sphère publique. La laïcité comprend donc 3 exigences indissociables autour desquelles le peuple peut s’unifier : la liberté de conscience/ la visée de l’intérêt général/ l’égalité de tous les citoyens. ♣ On peut être musulman laïc, catholique laïc, juif laïc, agnostique laïc, athée laïc etc.

Langage = système de signes linguistiques possédant une double fonction d’expression et communication d’un contenu de signification. Faculté universelle présente en tout homme, elle doit être stimulée par un milieu culturel pour s’actualiser et s’incarne à travers une multiplicité de langues. 

Loi = règle décrivant ce qui doit être càd 1) doit se comporter l’être humain, ce qui est permis ou interdit (loi morale, religieuse, politique, juridique) ou bien 2) comment doivent se comporter les phénomènes naturels (relations constantes entre les phénomènes observés établies par les lois scientifiques).

Légal / légitime = est légal ce qui est conforme à la loi écrite, à ce qu’elle prescrit ou interdit ; est légitime ce qui est conforme à un idéal de justice ou de morale. ♣ Tout ce qui est légal n’est pas légitime et réciproquement ; lorsque la loi légale cesse d’être légitime, cela crée une faille dans laquelle peut s’engouffrer le droit de révolte, afin de rétablir le droit lésé.

Légalisme juridique = posture selon laquelle toutes les lois sont justes et doivent être respectées en cela qu’elles garantissent l’ordre et la sécurité. Cf Hobbes « Aucune loi n’est injuste ».

Logos = discours rationnel ouvert à la discussion et à la réfutation # mythos

Logologie = posture selon laquelle l’être n’est qu’un effet du dire, il suffirait donc de dire quelque chose pour que cela soit vrai, ce qui confère au langage un pouvoir ontologique démesuré.. cf le relativisme : http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/tout-est-relatif-cet-article-sautodetruira-donc-dans-5-secondes/

Logique = science qui étudie les énoncés universels pour vérifier leur validité formelle ; la logique ne s’intéresse qu’à la forme de la proposition et non à son contenu de signification ou à sa vérité matérielle.

Lapsus = glissement de sens consistant à remplacer un mot par un autre.

Liberté = possibilité de faire ou de de ne pas faire quelque chose, la liberté se définit par la négative càd par opposition à ce qui pourrait l’empêcher d’exister ; c’est pourquoi elle ne saurait être absolue (inconditionnée), mais plutôt relative 1) à une situation donnée, un tissu de nécessités qui la conditionnent et la rendent ainsi possible (on se libère de …) 2) au sentiment subjectif et individuel que nous éprouvons face à telle ou telle situation 3) à celle d’autrui car une liberté absolue deviendrait incompatible avec celle d’autrui.

Cf : http://sartreetlapeinture.unblog.fr/mind-maps/liberte-mind-map/

liberteexp

 

 

 

Lamoketterie |
lesbullesdannick |
Fatimacousinrachdi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Assodesfalaises
| Un pas vers les etoiles
| Ehua