I comme in(dé)fini

Intuitif = ce qui est immédiatement saisi par un sujet, sans médiation ni preuve externe ; d’où une évidence absolue et indubitable ; néanmoins l’intuition, à cause de sa nature subjective et indécomposable, n’est pas partageable ni transmissible. Distinguer l’intuition intellectuelle (saisie évidente d’une idée ; ex : cogito cartésien ou axiome d’Euclide) / intuition sensible (sensation physique qu’on ne peut analyser, si ce n’est en la comparant à d’autres sensations par des synesthésies = chaud/rouge, froid/bleu ou en la comparant à des idées, des valeurs grâce à des correspondances verticales = les fleurs du mal).

♣ Attention à ne pas confondre avec le sens commun utilisé dans le langage courant : sentiment vague et irrationnel permettant de pressentir les événements, par ex. le mythe de « l’intuition féminine » Cf http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/de-lintuition-feminine/

Individu = être singulier ou indivisible

Idéal / réel = ce qui n’existe qu’en idée, comme un modèle qui ne se trouve pas dans la réalité # ce qui est réel renvoie à ce qui existe et dont on peut faire l’expérience.

Immanent = ce qui relève d’une cause interne à la chose.

Infini = ce qui n’a ni commencement ni fin ; peut être pensé en idée mais pas représenté en image ou expérimenté ; on ne peut sentir ou imaginer que du fini ou de l’indéfini. Cf http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/vers-linfini-et-au-dela/

Interprétation = (interpretari lat) « traduire »= donner une signification, rendre clair un sens caché. En psychanalyse, processus permettant de remonter des symptômes manifestes au contenu latent inconscient. Cf Freud, L’interprétation des rêves.

Inconscience / inconscient = ne pas confondre l’inconscience comme moindre conscience et absence de conscience de soi qui n’implique pas une absence totale de conscience (par ex quand je fais un geste machinal ou les petites perceptions chez Leibniz) et l’inconscient freudien comme ensemble des désirs et souvenirs refoulés, inaccessibles à toute forme de conscience.

Cf http://sartreetlapeinture.unblog.fr/mind-maps/consciences-mind-map/

Imagination = capacité de (se) représenter ce qui est absent ou inexistant, par le biais d’images physiques (photo, tableau etc) ou mentales ; tout image repose sur des éléments déjà perçus, déjà vécus ; en ce sens l’imagination est essentiellement reproductrice et il n’y a pas de création ex nihilo, la créativité consistant dans la manière de combiner ces éléments déjà connu entre eux (ex : une licorne n’est qu’un cheval blanc avec une corne, les montres molles associent la montre + la mollesse).

« L’imagination travaille à son sommet comme une flamme » Bachelard, pour expliquer cette phrase cf : http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/limagination-travaille-a-son-sommet-comme-une-flamme-bachelard/

Idée # Image = représentation intellectuelle, abstraite, universelle # représentation sensible, concrète, singulière. On peut concevoir l’idée d’infini mais pas en faire l’expérience sensible ou l’imaginer. Une image est une représentation mentale ou physique d’un objet absent ou inexistant.

Cf: Sur le monde des images et des écrans : http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/homo-ecrantus/

Sur la conception de l’image chez Bergson et Sartre : http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sartrologie/le-phenomene-image-continuite-et-rupture-de-bergson-a-sartre/

Sur la distinction icone / idole http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/idole-ou-icone/

chat_original

Lamoketterie |
lesbullesdannick |
Fatimacousinrachdi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Assodesfalaises
| Un pas vers les etoiles
| Ehua