C comme contingence

Contingent (contingere= arriver par hasard) : est contingent ce qui aurait pu ne pas être ou étant aurait pu être autrement qu’il est, non pas du seul fait que certaines causes des phénomènes nous sont inconnues mais aussi que certaines sont inconnaissables et imprévisibles ; on ne saurait maitriser l’infinité des causes qui nous font être. # nécessaire. Ex : si je marche dans la rue il est contingent qu’une tuile me tombe sur la tête. http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/le-hasard-fait-bien-les-choses/

Ref : Dans l’existentialisme de Sartre, l’homme, « protubérance injustifiée », doit prendre conscience de sa contingence absolue et trouver un sens à cette vie, qui n’en a pas, ce qui produit un sentiment d’absurdité, voire de nausée. http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sartrologie/une-perceptite-aigue/

Concept = (cum-capere = prendre avec, saisir ensemble) = forme intelligible ou abstraction intellectuelle permettant de saisir ensemble et d’organiser sous une même catégorie logique une multiplicité d’individus en ne retenant que ce qu’ils ont de commun ; ce qu’il y a de commun entre tous les x possibles d’une même catégorie ; ex : le concept de chaise regroupe ce qu’il y a de commun entre toutes les chaises possibles.

Cogito (Je pense) = substantif désignant chez Descartes la faculté propre à l’homme de se réfléchir, de penser qu’il pense ou qu’il perçoit ; le fait que « je pense que je perçois x » est toujours vrai même si x est faux. Attention : Ce n’est pas le fait de percevoir ou de penser qui prouve mon existence mais le fait que je pense que je pense x. Cf : conscience de soi, conscience réflexive, conscience thétique de soi, aperception.

Conscience (lat cum scientia = connaître avec) = capacité de l’homme à prendre connaissance de lui-même et du réel.

Conscience perceptive = conscience immédiate et irréfléchie que nous avons du  (je perçois x). Ex donné par Sartre : je compte machinalement mes cigarettes.

Conscience de soi, conscience réflexive, conscience thétique de soi, aperception, cogito cartésien = capacité pour la conscience perceptive de se dédoubler sur elle-même comme on se tend un miroir, de prendre conscience de ce qui est, de ce qu’on perçoit ou de ce qu’on fait Ex donné par Sartre : on me demande ce que je suis en train de faire et m’aperçois que je suis en train de compter mes cigarettes.

Conscience intentionnelle, conscience (de) soi (en phénoménologie) = fait que chaque conscience a pour nature et fonction de tendre vers un objet, donc est toujours conscience de quelque chose. Peut être perceptive ou réflexive.

Critique (krinein= discerner) = discerner le vrai du faux ; toute critique n’est donc pas négative.

Corps (chez Descartes) = corps matériels de l’infiniment grand à l’infiniment petit : toute chose matérielle qui possède une forme et remplit un espace en excluant tout autre corps de celui-ci / corps humain = machine capable de se mouvoir toute seule même si elle peut entrer en interaction avec l’âme. (chez Merleau-Ponty) = médiateur indispensable entre l’homme et le monde, le corps-propre est un carrefour/ une synthèse entre sujet et objet, qui habite le monde en y incarnant des significations.

Concret =  (concretus= formé de diverses parties, solidifié) ce qui peut être immédiatement perçu et se rapporte à la réalité matérielle tangible  # abstrait

Croire = adhérer à une opinion sans preuve ou vérification préalable, on tient quelque chose pour vrai sans s’appuyer sur des faits vérifiables ; la croyance vient d’un manque de savoir, qu’elle cherche à pallier ; elle relève de l’illusion doxique quand elle s’érige en savoir, ne sachant pas qu’elle ne sait pas et croyant savoir. Attention : toute croyance n’est pas religieuse même si toute religion repose sur des croyances # savoir

Correspondance verticale = comparaison d’une sensation avec une idée ou une valeur (Les fleurs du mal, le rouge de la colère) / horizontale = comparaison de sensations entre elles (le froid qui pique) ; du fait que l’intuition sensible ne saurait être décomposée et analysée par un discours ou un raisonnement, on la décrit à travers d’autres sensations.

Certitude = impression ou sentiment psychologique d’avoir raison, pouvant être fondé sur un savoir avéré (certitude objective, conviction) ou une illusion de savoir (certitude subjective, persuasion).

Convaincre = manière d’argumenter et d’amener l’autre à reconnaître une vérité par des moyens rationnels ; user de la raison pour construire des arguments en pensant avec l’autre # persuader. Ref : Dans le Gorgias de Platon, Socrate oppose l’art de la dialectique, la discussion philosophique qui cherche à convaincre autrui, à la sophistique qui cherche à plaire et à persuader. # persuader

Criticisme (Kant) = théorie selon laquelle l’homme ne peut connaître des choses que les phénomènes pouvant être saisis par son entendement ; d’où la nécessité d’instaurer un tribunal de la raison prescrivant à l’homme ce qu’il est capable de connaître ou non.

Contrainte = nécessité externe qui s’impose du dehors de la volonté ou de la personne (un désir peut être contraignant), ne laisse pas le choix, est donc incompatible avec la liberté ≠  obligation Ex : les contraintes d’une maladie ou d’un handicap. Une contrainte intériorisée peut devenir une obligation qu’on s’impose à soi-même.

Chose en soi (Kant) = profondeur et totalité de l’être de chaque chose inaccessible à la perception et impénétrable à l’entendement humain, donc inconnaissable # phénomène

Cristallisation (Stendhal) = sublimation des défauts ou des qualités de l’être aimé dans la passion amoureuse.

Condition humaine = ensemble des situations vécues et choisies par l’homme, ce que l’homme fait de sa nature humaine. ≠ nature humaine.

Contenu manifeste (Freud) = contenu conscient du rêve tel qu’il est rêvé, remémoré et raconté / latent = ce qui demeure caché dessous = contenu inconscient du rêve, signfication cachée que le travail de l’interprétation pourra dévoiler.

Cauchemar (Freud) = réalisation franche d’un désir refoulé.

Comprendre (cum-prehendere= saisir ensemble, embrasser par la pensée) = acte synthétique de la pensée permettant de saisir le sens global des concepts ou des phénomènes. On comprend un fait humain, on explique un fait naturel. Ex : pour comprendre une oeuvre d’art, il faut saisir son intention et non pas seulement expliquer comment elle est faite. # expliquer

Cf http://sartreetlapeinture.unblog.fr/sav-de-la-philo/lart-un-etat-sublimatoire/

Culture ( colere = mettre en valeur) 1) sens anthropologique = processus et résultat de la transformation de la Nature par l’homme, sens fédérateur qui distingue l’homme (la nature humaine) de l’animal ; 2) sens ethnologique = interprétations diverses et variées de l’humain dans l’espace et dans le temps donnant naissance à des croyances, coutumes, savoir-faire propres à un peuple, sens séparateur qui distingue les hommes entre eux. 3) Ensemble de connaissances et raffinement intellectuel propres à un individu, lui permettant de s’élever au-dessus de ses semblables tout en étant ouvert à d’autres cultures que la sienne.

Cause =ce qui agit immédiatement sur le réel en produisant / déterminant un certain effet, principe explicatif, fait objectif qui est à l’origine d’un effet ; un même phénomène résulte d’une multiplicité de causes (la combustion,la révolution française).

# Conséquence = ce qui découle d’une action, d’un raisonnement ou d’un événement. Ex : les principes et les conséquences d’une démonstration géométrique.

Communication = Echange entre un émetteur et un récepteur par le biais d’un code et visant un référant ≠ langage

Capital (Marx) = valeurs accumulées sur elles-mêmes pour générer du profit, le travail n’ayant plus pour but de produire des biens ou des services mais seulement celui de procurer des gains supplémentaires. Ce qui n’était qu’une conséquence possible (le gain) est devenu une fin en soi.

Capitalisme = système économique lié à la production industrielle et à la machinisation, les moyens et les résultats de la production demeurant strictement privés ; il repose sur l’exploitation du travail, une partie de la force de travail n’étant pas rémunérée afin de générer du profit.

Civilisation = ensemble de phénomènes culturels ; au sens anthropologique le plus universel, on peut parler de civilisation humaine (par opposition au non-humain et à l’animal) ; au sens ethnologique, elle désigne un regroupement de différentes cultures portées par des valeurs communes (la civilisation occidentale) ; au sens moral, la civilisation est un état d’avancement des moeurs et de progrès permettant le respect de l’humanité de l’autre homme.

Croyance = adhésion spontanée et irréfléchie à une opinion sans preuves, la croyance s’oppose au savoir (connaissance rationnelle s’appuyant sur des preuves) ; elle agit d’ailleurs comme un palliatif au savoir lorsqu’on ne parvient pas à expliquer quelque chose ou à lui donner un sens. En s’érigeant en savoir, elle devient doxique, puisqu’elle croit savoir alors qu’elle ne sait pas. A cet égard, « savoir que l’on croit c’est déjà ne plus croire » Alain.

Complexe d’ Oedipe = Période cruciale de le construction de la sexualité de l’enfant et de l’adulte, au moment où s’ébauche la différence des sexes (3-5 ans) ; attachement amoureux ou érotique de l’enfant au parent symbolisant le sexe opposé (ce qu’il désire avoir) / idéalisation et identification au parent symbolisant le même sexe (ce qu’il désire être). Source de conflit psychique entre le désir d’imiter / de se substituer au parent admiré, le complexe devra être dépassé et refoulé, ce qui expliquerait l’amnésie infantile.

oedipe

Lamoketterie |
lesbullesdannick |
Fatimacousinrachdi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Assodesfalaises
| Un pas vers les etoiles
| Ehua