Commenter

Commenter

Il s’agit de trouver les raisons et les preuves qui ont poussé un auteur à affirmer telle ou telle thèse, à reconstruire son raisonnement de l’intérieur, en étant sûr de bien comprendre ce qu’il dit …

Au brouillon:

Comprendre le sens global du texte :

- après lecture(s), souligner les expressions et les termes importants; distinguer les différents moments du texte grâce aux connecteurs logiques ; le texte doit être travaillé comme de la matière, cela doit se voir ; un texte vierge reste un texte muet.

- définir le thème (de quoi on parle, notions phares), la question ou le problème philosophique auxquels tente de répondre le texte (assez large pour pouvoir donner lieu à d’autres réponses possibles, mais assez précise pour engendrer une contradiction) ; la thèse (l’affirmation de l’auteur, peut être présente dans une formule à tt moment du texte, ce qui ne dispense pas de la reformuler) ; les étapes de l’argumentation càd comment l’auteur s’y prend pour démontrer sa thèse : délimiter en (sous)parties distinctes les arguments qui se succèdent (pas moins de 2, pas plus de 4 parties).

Explication linéaire du texte en détail :

- expliquer = ni paraphraser (répéter avec d’autres mots) ni disserter (transformer le texte en prétexte pour parler d’une notion)

- expliquer = définir les mots importants, les idées clés ; reformuler les arguments utilisés par l’auteur et donner les raisons / preuves qui lui permettent d’avancer cela ; argumenter dans leur sens en les illustrant par des références internes du même auteur ou des exemples. Montrer leur enchainement. Tirer les conséquences. Faire cela pour chaque phrase/ partie du texte en ne laissant aucune passage dans l’ombre. La durée de l’explication n’est pas forcément parfaitement proportionnelle au passage expliqué. Ne pas recopier le texte en totalité ni en bribes entrecoupées de pointillés, mais citer au sein d’une phrase construite, un mot ou une expression importante.

- Rédiger l’introduction (sauf pbl de lenteur) qui doit dans l’ordre : indiquer le thème, le pbl philosophique, le type de texte, la thèse, annoncer le plan du texte (forme et contenu) en précisant le type de raisonnement utilisé. (1/2 page minimum)

Au propre:

Explication linéaire (2/3 du devoir) : – pour chaque idée importante, il faut: définir dans le détail chaque terme important, reformuler l’argument de l’auteur, expliciter son sens, l’illustrer philosophiquement, en déduire les conséquences dans le texte et montrer son enchaînement logique avec les suivants.

- il faut pouvoir à la fois: montrer la singularité du texte (ne pas plaquer des connaissances extérieures, mais serrer de près la seule pensée de l’auteur, et montrer ce qu’il nous apporte); et le mettre en perspective par rapport à des notions ou des enjeux plus généraux ( quelles sont les question qu’il nous oblige à poser).

- aller du plus simple au plus complexe dans l’argumentation

- c’est la pensée de l’auteur qui prime; il faut expliquer le texte avant de le critiquer

- on peut faire allusion à des théories connues de l’auteur à condition qu’elles soient utiles pour comprendre le texte de l’intérieur

- on peut faire allusion à d’autres auteurs si et seulement si ils sont sous-entendus dans le texte

Commentaire critique (1/3 du devoir)

- soit: au fur et à mesure de l’explication du texte (à chaque fin d’argument important ou de parties par ex)

- soit (+ couramment admis au bac, + facile et moindre risque de confusion): dans une dernière partie (1 ou 2 pages), sorte de conclusion à l’explication ordonnée, qui reprend les arguments de l’auteur pour en déceler les limites et leur en opposer d’autres (les vôtres ou ceux d’autres auteurs). Mini-dissertation organisée autour d’une thèse (celle de l’auteur) et/ou d’une antithèse (d’autres auteurs invoqués par vos propres arguments).

- la conclusion finale doit reprendre les arguments décisifs, dire ce que l’auteur a réussi à démontrer et ce que nous n’aurions pas su sans le lire.

- se relire et se corriger; soigner l’orthographe et le style.

- penser par soi-même et ne pas plagier internet ou autre prêt-à-penser !

TYPES DE TEXTES

Définitionnel

Définir un mot, un concept, une expression

Réfutatif

Réfuter une thèse, une théorie, critiquer un point de vue adverse

Correctif

Corriger, démystifier une opinion reçue

Apologétique

Faire l’apologie, montrer les avantages d’une idée, d’une théorie

Polémique

Critiquer violemment les inconvénients d’une thèse

TYPES DE RAISONNEMENT

Par déduction

Du général au particulier

Par induction

Du particulier au général

Par analogie

Identité de rapport de type A est à B ce que C est à D

Par l’absurde

Faire comme si on adoptait une thèse pour en montrer les conséquences absurdes et mieux la réfuter ensuite

Par la négative

Raisonnement par opposition : dit ce que ca n’est pas pour dire ce que c’est

Preuve par l’exemple

Illustration par 1 exemple ayant valeur de preuve et universalisable

Démenti

Illustration par 1 contre-exemple ayant valeur de réfutation

Lamoketterie |
lesbullesdannick |
Fatimacousinrachdi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Assodesfalaises
| Un pas vers les etoiles
| Ehua